Standard

STANDARD FCI

Chien d’accompagnement, de garde et de protection.

CLASSIFICATION F.C.I.
GROUPE 2
Chiens de type Pinscher et Schnauzer- Molossoïdes-Chiens de montagne et de bouvier suisses et autres races.

SECTION 2.1
Molossoïdes type dogue Sans épreuve de travail.

PROPORTIONS IMPORTANTES
Le corps, spécialement celui des mâles, s’inscrit dans un carré. La longueur du tronc (mesurée de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse) ne doit pas dépasser, chez les mâles, de plus de 5% la hauteur au garrot et chez les femelles de plus de 10%.

TETE
REGION CRANIENNE
CRÂNE
Harmonieusement proportionné à l’ensemble, allongé, étroit, aux lignes nettes, très expressif, délicatement ciselé (surtout en dessous des yeux) ; les arcades sourcilières (orbitaires) sont bien développées, cependant sans être saillantes. La distance de l’extrémité de la truffe au stop doit autant que possible correspondre à celle du stop à la protubérance occipitale, qui est peu marquée. Les lignes supérieurs du crâne et du chanfrein doivent être parallèles. De face, la tête doit paraître étroite, le chanfrein étant aussi large que possible et les muscles des joues n’étant que légèrement indiqués, jamais en relief marqué.

STOP
Nettement prononcé.

REGION FACIALE

TRUFFE
Bien développée, plus large que ronde, avec des narines bien ouvertes. Elle doit être noire, à l’exception des dogues arlequins, chez qui la truffe noire est recherchée, mais la truffe partiellement ladrée ou de couleur chair est admise et des dogues bleus dont la truffe est de couleur anthracite (noir dilué).

MUSEAU
Haut et aussi rectangulaire que possible. Commissures labiales bien visibles. Pigmentation foncée des lèvres. Chez les dogues arlequins les lèvres incomplètement pigmentées ou de couleur chair sont admises.

MÂCHOIRES/DENTS
Mâchoires bien développées, larges. Denture robuste, saine et complète avec articulé en ciseaux (42 dents selon la formule dentaire).

YEUX
De grandeur moyenne, à l’expression vive, intelligente et aimable, aussi foncés que possible, en forme d’amande, les paupières épousant bien la forme du globe oculaire. Chez les dogues bleus, les yeux un peu plus clairs sont admis. Chez les dogues arlequins, les yeux clairs ou de couleur différentes sont admis.

OREILLES
Attachée haut, tombante de nature, de grandeur moyenne, le bord antérieur de l’oreille accolé à la joue.

COU
Long, sec, bien musclé. De son attache bien développée il s’affine légèrement jusqu'à la tête ; il offre un profil bien galbé dans la région de la nuque. Port relevé, légèrement incliné vers l’avant.

CORPS
DOS
Court et bien tendu, presque rectiligne, très légèrement oblique vers l’arrière.

POITRINE
Elle descend jusqu’au niveau des coudes. Côtes bien cintrées allant loin vers l’arrière. Cage thoracique de bonne largeur avec poitrail prononcé.

REIN
Légèrement voussé, large, fortement musclé.

LIGNE DE DESSOUS
Ventre bien relevé vers l’arrière, formant une jolie courbe en prolongement de la ligne inférieure de la poitrine.

GARROT
C’est le point le plus élevé du tronc puissant. Il est formé par la crête supérieure des omoplates qui dépasse les apophyses épineuses des vertèbres.

CROUPE
Large, bien musclée, du sacrum à la naissance de la queue légèrement inclinée et se fondant sans heurt dans l’attache de la queue.

QUEUE
Elle atteint le jarret. Attachée haut et large, elle s’amenuise progressivement jusqu'à son extrémité ; au repos, elle pend en position détendue naturelle ; en action ou quand le chien est excité, elle se recourbe légèrement en forme de sabre, mais sans dépasser sensiblement le niveau du dos. La queue en brosse n’est pas recherchée.